Rayon : Off
Rayon :
km Set radius for geolocation
Rechercher

Conjuguer santé et travail grâce au sport en entreprise.

Conjuguer santé et travail grâce au sport en entreprise.
À la une Actualités L'actualité Sporsora

Aujourd’hui, le bien-être des salariés est devenu une priorité pour les entreprises, passant même avant la productivité. Le fait étant reconnu que l’un n’allant pas sans l’autre. Un employé en forme travaillerait plus vite et serait moins absent. Il permettrait aussi à son entreprise de réaliser des économies et d’améliorer sa rentabilité. Un collaborateur sédentaire qui se mettrait au sport améliorerait même sa productivité de 6 % à 9 % !(1)

Le sport n’apporte pas seulement un plus en ce qui concerne la forme physique, celui-ci apporte donc aussi la possibilité aux personnes qui le pratiquent de se détendre et se défouler. De plus, la pratique du sport en entreprise permet également une meilleure socialisation, et une meilleure cohésion entre les salariés de l’entreprise, puisqu’il s’agit d’un lieu d’échange.


Des français en demande d’une pratique plus régulière

Observateur de la pratique sportive des Français, la FFPEGV réalise depuis 8 ans le baromètre annuel Sport Santé avec l’Institut Ipsos. En ce qui concerne les bienfaits du sport sur leur santé et leur besoin de faire plus d’activités physique, les Français sont unanimes (2):

  • 86% reconnaissent que l’activité physique leur permet d’évacuer leur stress
  • 61% déclarent manquer de temps, en particulier chez les moins de 35 ans à 81%
  • 66% serait enclin à pratiquer une activité physique soutenue s’ils pouvaient avoir un accès plus facile (sport en entreprise par exemple) principalement chez les moins de 35 ans à 77%.
  • En moyenne les Français parcourent 8,2 km pour pratiquer une activité sportive.

Dans l’édition 2017 du Baromètre Sport Santé, la FFEPGV avait interrogé les Français sur le sport en entreprise : 58% des Français plébiscitaient une activité́ physique au sein de leur entreprise, pour autant ils exprimaient la nécessité́ d’être guidés par une personne qualifiée et extérieure à l’entreprise.

« Ces chiffres montrent bien que les français sont conscients de l’impact du sport sur leur santé et qu’ils plébiscitent une pratique plus régulière. À la FFEPGV, nous œuvrons depuis de nombreuses années pour le développement de l’activité physique sur le lieu de travail. Même si de plus en plus d’entreprises se lancent dans cette démarche, il faut qu’elles soient encouragées en leur proposant des solutions pour en simplifier l’accès. Avec l’allongement des temps de travail, les cas fréquents de burn-out et la pénibilité reconnue de certains métiers, le sport en entreprise ne doit plus être une option

explique Patricia Morel, Présidente de la FFEPGV.

RSE et Sport en entreprise, le duo gagnant :

Le sport en entreprise a des vertus incontestables en termes de prévention des risques ou de bénéfices pour l’image de l’entreprise, et en termes de productivité et de qualité de vie au travail (QVT). Depuis le 11 avril, la loi Pacte en son volet social et RSE abrite de multiples champs d’actions et regroupe notamment les aspects de QVT.

Qualité de vie au travail, bien être des salariés, diminution des risques psycho-sociaux sont autant de piliers auxquels répond l’offre de Sport en Entreprise de la FFEPGV dans le but de sensibiliser la politique RSE des entreprises et les salariés et de les accompagner vers une modification de leurs comportements pour les éloigner de la sédentarité.

À travers des outils et des moyens éprouvés (informations sur les bénéfices de la pratique sportive, participations financières, création de l’offre), et une implication de toutes les régions, la Fédération intervient dans plus de 100 entreprises à travers la France (SNCF, EDF, Crédit Mutuel, Groupe La Poste, etc.) et compte plus de 1100 pratiquants. La FFEPGV se positionne comme une « passerelle » pour accompagner les entreprises dans leur développement vers une démarche physique globale de la santé physique, sociale et mentale.

La FFEPGV, bénéficiant d’un puissant maillage territorial puisqu’elle compte près de 6000 clubs, 99 Comités Départementaux et 13 Comités Régionaux, a à cœur d’être un atout pour toutes les entreprises françaises qui peuvent compter sur sa présence et son expertise pour les accompagner, quelles que soient leur taille, leur activité ou encore leur localisation.

 « Le sport en entreprise n’est pas vraiment une nouveauté à la FFEPGV. Il y a maintenant plus de 10 ans que sont nées les séances de Corpo’Gym®, lors desquelles les animateurs sportifs se rendaient sur les lieux de travail pour prévenir les accidents et corriger les mauvaises postures. Aujourd’hui, le sport en entreprise connaît un vrai regain et la Fédération bénéficie d’une réelle expertise sur ce sujet. »

conclut Patricia Morel, Présidente de la FFEPGV.

—–


ffepgv - Fédération Française Éducation Physique et Gymnastique Volontaire

Aurélie Vinzent

Représentante de la Fédération Française Éducation Physique et Gymnastique Volontaire

Sporsora

Membre Sporsora


(1) Sources : première étude nationale et internationale sur l’impact économique de l’APS, portée par le MEDEF et le CNOSF réalisée en 2015 par le cabinet GOODWILL Management à partir de 150 études et d’une enquête auprès de 200 entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité.
(2) Enquête menée par Ipsos sur Internet du 14 au 19 décembre 2018 auprès d’un échantillon de 2 000 personnes,constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.
(3) Enquête menée par Ipsos sur Internet du 14 au 17 décembre 2017 auprès d’un échantillon de 2 183 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.

Feel Good Guide Commentaires

Feel Good News

 

Inscrivez-vous & recevez chaque mois la newsletter 
du sport-Santé, Bien-être & Sport RH-Management.

 

|

 

Vous pourrez à tout moment vous désinscrire grâce au lien présent dans chaque newsletter